Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Bordeaux à Montpellier le long des canaux


Samedi 12 août 2006 : Latresne - Montpouillan (proche Marmande)


COMPTEUR
DST : 77.65 km
MOY : 17.59 km/h
TPS : 4h25
MAX : 51.2 km/h
TOT : 80.45 km
Cette première nuit a été assez en pointillés. Sympa mais il faut s'habituer au chant des oiseaux, aux craquements bizarres, ...
Lever 7h, réveillés par le clocher du coin et la pluie sur les feuilles de notre petite forêt. En fait de pluie ce ne sont que des gouttes qui font beaucoup de bruit mais n'atteignent même pas notre tente.
Premier petit déjeuner, c'est cool. Par contre il y a plein de moustiques et Hélène fait efficacement l'anti-moustique pour moi !
Lavage de dents au dentifrice en poudre : étrange (pas facile à mettre sur la brosse à dents) mais efficace et surtout bonne surprise, le goût est très bien.

Départ tranquille vers 9h10, premier arrêt à 9h15 pour ajuster les vélos :
Guidon trop près pour LN, un coup de clé allen (BTR) et c'est réglé.
Selle quelques millimètres trop haute pour moi.
9h16 premier incident, en resserrant la vis de blocage de la selle, elle me casse entre les doigts ! GALERE.
On poursuit tant bien que de mal en bloquant la selle avec un bout de papier. La selle descend quand même au minimum mais au moins elle ne pivote pas. A Créon (qq km plus loin) on cherche un vendeurs de vélo, rien... On finit par trouver un loueur de vélos très sympa qui nous trouve une attache rapide complète. Prix : à notre guise. Un grand merci.

Cela m'inspire ma première "note pour plus tard" (comprendre : les petites astuces) :

Note pour plus tard :
Ca ne sert à rien de s'encombrer avec de gros outils (arrache manivelle, dérive chaîne, ...) et plein de pièces de rechange (dérailleur, patins, chambres à air...) car n'importe quelle pièce peut lâcher et rendre le trajet insupportable et surtout obliger à passer par une boutique de cycles. On ne peut pas avoir un deuxième vélo en pièces détachées dans les sacoches !
LA panne classique qui peut toucher tous les vélos même super bien entretenus c'est la crevaison. Tout le reste est marginal et a peu de risques de se produire.


Piste cyclable reliant Bordeaux à Sauveterre de Guyenne (Roger Lapébie) Piste cyclable reliant Bordeaux à Sauveterre de Guyenne (Roger Lapébie) Chargement de la vidéo... si la vidéo n'apparaît pas au bout de quelques secondes, mettez votre player Flash à jour via l'adresse suivante : http://www.adobe.com/shockwave/download/download.cgi?P1_Prod_Version=ShockwaveFlash&promoid=BIOW

Nous pouvons repartir sérieusement. La piste cyclable goudronnée est très agréable et nous conduit rapidement à Sauveterre de Guyenne où nous déjeunons.

Début d'après-midi un peu dur pour Hélène : route nationale + relief assez marqué. Néanmoins l'arrivée sur la Garonne à La Réole est superbe. Petit pont à traverser et hop à nous les petites routes de campagne.

Nous découvrons le Canal Latéral à la Garonne avec plaisir. C'est calme et apaisant. Les écluses et le trafic fluvial c'est très sympa.

La Réole Première découverte du canal Première écluse

bivouac Nous partons à la recherche d'un petit coin qui saura nous combler pour la fin d'après-midi et le bivouac. C'est plus difficile que prévu et nous nous enfonçons dans des chemins très étroits sans forcément d'issue et sans résultat convainquant. Après quelques temps (et pas mal de kilomètres) nous finissons par trouver quelque chose d'acceptable.
Toilette sommaire mais complète, lessive, séchage sur le fil à linge et repas bien mérité après avoir enfilé des vêtements propres et chauds.
Hélène se fait bouffer plus que copieusement pas les moustiques, même au travers des vêtements !!!
Cette fois la nuit est calme (merci les bouchons d'oreille) mais le sol est dur avec des branches qui ressortent un peu dans le dos...