Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Bordeaux à Montpellier le long des canaux


Vendredi 18 août : Bram - Trèbes


COMPTEUR
DST : 38.00 km
MOY : 14.09 km/h
TPS : 2h42
MAX : 25.6 km/h
TOT : 427.63 km
Chargement de la vidéo... si la vidéo n'apparaît pas au bout de quelques secondes, mettez votre player Flash à jour via l'adresse suivante : http://www.adobe.com/shockwave/download/download.cgi?P1_Prod_Version=ShockwaveFlash&promoid=BIOW Finalement la nuit s'est bien passée, la tempête s'est calmée rapidement et avec les bouchons d'oreilles (indispensable ça) on dort généralement plutôt bien. Réveil naturel par le soleil vers 7h10. C'est la première fois qu'on est dans un environnement aussi dégagé et lumineux. Les muscles sont quand même fatigués avant même de se mette debout. L'étape d'hier a été probablement un peu trop longue pour notre entraînement.
Lever en douceur, la tente est trempée. Petit déj' puis je met la tente à sécher sur le fil à linge. Le vent est encore soutenu et le temps qu'on finisse de plier, c'est quasiment sec.


Lever du soleil du côtéde Bram Lever du soleil du côtéde Bram Séchage de la tente : efficace !

Le chemin est de moins en moins roulant. On ne dépasse pas les 14 km/h. Trous, racines, terre, graviers, ça n'avance pas ! Le paysage est néanmoins beau, c'est très valonné autour du canal, on redécouvre des vignes, ...
On passe Carcassonne en fin de matinée et après quelques km on s'arrête pour déjeuner. Grosse collation et longue pause pour écrire toutes nos cartes postales et se reposer de l'étape d'hier. On reprend la route et le chemin est identique à lui-même. Ce soir ça sera camping (lavage obligatoire des cheveux longs d'Hélène tous les 3 jours car sous le casque ...) Au choix 10 km et on s'arrête à Trèbes (ça fait un peu tôt mais pourquoi pas) ou alors plus de 30km pour aller au camping suivant.
La raison et l'étape d'hier nous décident pour la première solution. Nous roulons doucement et débarquons à Trèbes. Autant Carcassonne était relativement calme, autant Trèbes est en effervescence totale. Embouteillages, gens qui tentent de sortir des stationnements... c'est un beau bazar... mais ça nous plaît bien.
Nous aidons un malheureux cycliste en lui prêtant notre pompe... au moins elle aura servi !

Des vignes Ils sont tranquilles sur leurs bateaux ! Une autre écluse

On trouve le camping, monte la tente et doucheee. Nouvelle recharge des batteries de l'appareil photo, ça consomme ces bêtes là !

Note pour plus tard :
Plancher sur un chargeur solaire léger et pas trop cher (si ça coûte le prix de 4 batteries et pèse le poids de 10 c'est pas trop la peine)


Une autre écluseLa lessive est même royale puisque quelqu'un à laissé son petit bocal de lessive sur la machine à laver du camping. On en profite, ça jute bien noir de nos vêtements et au final ça sent bon. Les petites choses deviennent des grands plaisirs quand on vit avec un équipement restreint.

Comme il est encore tôt, on en profite pour planifier tranquillement les prochaines étapes en fonction du temps qui nous reste.

Cette nuit je teste le matelas "mi-longueur", je le replie en haut pour me faire un oreiller et pour qu'il s'arrête au niveau du début des cuisses. Je met une sacoche vide sous mes pieds. Le but est de voir si à terme on ne pourrait pas acheter des matelas autogonflants moins longs et donc moins lourds (on entre trouve de 1m20 pour moins de 400 grammes).