Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Nantes à Dax le long de l'Atlantique


Mardi 5 août : Lège - Pyla


COMPTEUR
DST : 61.95 km
MOY : 16.41 km/h
TPS : 3h46
TOT : 487 km
Au réveil à 6h il crève toujours. On n'a pas eu froid de la nuit !
Petit déjeuner rapide, toilette et pliage. On repart à 8h... (toujours...) direction Arès. On a abandonné l'idée d'aller à Cap Ferret. On trace plein sud car la canicule nous décourage et on espère trouver un peu de vent de l'autre côté du bassin, en haut de la dune du Pyla.
On rêve de menthe fraîche, de poisson grillé... dur !
Donc direction Arcachon, on fait le tour du bassin, fait une petite pause à Arès où se trouve l'appartement de Sandrine et Lucas. On leur laisse un petit mot car ils ne sont pas chez eux (toujours en vacances du côté d'Oléron).
Il y une piste cyclable qui fait tout le tour du bassin, c'est agréable. On s'arrête parfois le long du bassin, pour regarder le manèges des pinasses et autres barques à huîtres, c'est sympa.

Le va-et-vient des huîtres Le va-et-vient des huîtres

On galère un peu à Arcachon car on sent le coin à touristes à plein nez... par ses voies rapides dans tous les sens, spécialement aménagées pour emm**der les cyclistes ! On découvre LA dune, il est midi, le soleil cogne et il va falloir faire quelques gros kilomètres sur la route qui se trouve sur le flanc du gros tas de sable avant de pouvoir rejoindre notre camping. Il n'en finit pas d'arriver, ça monte, on crève de chaud, on entame notre quatrième litre d'eau... et ouf le camping 3 étoiles est devant nous.
C'est un peu blindé et très "prout prout", on vous conduit à votre emplacement... on doit donc attendre une heure que tout ce petit manège (enregistrement des infos, emmenage sur place) soit fait pour les gens qui nous précèdent. Le camping est immense et super valonné, ça sera dur de tout remonter demain. Mais le bonehur est là, on est à 50m de la plage, on déjeune, monte la tente et direction la mer. On escalade 3 mètres de dune et VLAN, coup violent, une vue sublime sur l'estuaire du bassin, c'est vraiment superbe ! C'est juste un peu brumeux (brume de chaleur) et on ne distingue qu'à peine le Cap Ferret.
On descend la dune pour se baigner. C'est tranquille, la plage juste pour le camping et quelques parapentistes. On se baigne, l'eau est chaude car le banc d'Arguin (langue de sable dans la mer à quelques centaines de mètres de la dune) fait quasiment un espèce de lac. Pas une vague et l'eau se réchauffe. On traîne, le soleil descend petit à petit. On est bien, c'est royal.
On sait qu'on ne sera pas sans revenir ici car c'est vraiment superbe !

La dune du Pyla La dune du Pyla La dune du Pyla

La dune du Pyla La dune du Pyla La dune du Pyla

La remontée est plus physique. Direction la douche. On dine et à 22h on est couchés. 62 km de vélo avec un relief conséquent + baignade + remontée de la dune = piles HS)
La nuit est difficile. La population du camping est jeune... et fêtarde. Les gens rentrent bruyamment jusqu'à plus de 4h du matin.

Note pour plus tard :
Prévoir absolument des bouchons d'oreilles.