Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Paris à Den Helder (Pays-Bas) en tandem


Dimanche 19 août 2007 : Workum -> Amsterdam


COMPTEUR
DST : 82.26 km
TPS : 4h34
MOY : 18.00 km/h
MAX : 29.79 km/h
TOT : 1128.6 km
Hindeloopen, superbe ! Hindeloopen, superbe !

Lever 7h : nuit correcte et calme. La tente a tenu, et est sèche, le linge aussi en grande partie, cool. Départ 8h50 (!) direction Stavoren pour prendre le bateau pour retraverser la mer direction « vers Amsterdam » avec camping à Edam normalement. On trainouille pour faire quelques photos et vidéos sur la route et on arrive comme une fleur à 9h55 à l’embarcadère. Coup de bol énorme le bateau part à 10h et le prochain n’est qu’à 14h15 !!! On embarque rapidement et là encore, même si le bateau ressemble plus à un vrai bateau et est bien plus petit que les précédents ferrys, la montée du tandem avec remorque sur le pont ne pose aucun problème. C’est un peu cher (24.50 euros) mais LN est tellement heureuse sur un bateau ;-)
1h20 de traversée et de repos. On écrit quelques cartes au soleil derrière une vitre. On discute un peu avec d’autres cyclistes qui demandent toujours d’où on vient et où on a trouvé notre remorque.

Les surprises marrantes : tiens des autruches Le bateau même petit reste adapté au transport du tandem et de la remorque Ensuite on prend plein sud en longeant la côte pour rejoindre Edam. Arrêt déjeuner sur une plage... en pelouse ! Banc, poubelle et un peu abrités et au soleil pour faire ... des pâtes. On se fait un petit café, c’est cool. On observe la carte une dernière fois pour vérifier qu’il n’y a pas d’autre camping après Edam qui soit plus près d’Amsterdam... et on voit en fait que si sur le petit plan détaillé d’Amsterdam dans un coin de la carte. Il était bien planqué. On calcule rapidos ... c’est faisable. 70-75 km environ, ça fait environ 45-50 cet après-midi. Chaud mais gérable. On plie rapidos et entreprend donc de rejoindre la capitale. Quelques errances dans un quartier résidentiel labyrinthe et autres zones commerciales à sens unique... la boussole servira même à plusieurs reprises pour savoir si on suit le bon canal ou si on vient de passer sous l’autoroute qu’on croit.

En arrivant sur Amsterdam nous sommes accueillis par un héron pas farouche On finit par trouver le camping après plus de 82 km parcourus. C’est un peu cher (20 euros) mais c’est le plus proche du centre, ce qui nous permet de prendre 2 jours et donc de (re)visiter Amsterdam en toute tranquillité demain (on a visité Amsterdam une journée en 2000 mais c’est toujours sympa).
Le camping est étrange, mélange famillial d’un côté (campings cars et caravanes) et énorme repère de djeunz en manque de sensations fortes de l’autre. L’éclairage des sanitaires est bleu et très faiblard, limite lumière noire (probablement pour ne pas heurter les yeux injectés de sang et autres pupilles dilatées) et il règne une atmosphère très détendue dans une odeur assez caractéristique de pétard.
Aux éviers la vaisselle est plutôt celle de verrerie pour la consommation de substances illégales chez nous ... mais même si ça rit beaucoup c’est plutôt calme... enfin à 20h... on verra plus tard pour conclure !