Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Paris à Den Helder (Pays-Bas) en tandem


Mercredi 22 août 2007 : Lexmond -> Breda


COMPTEUR
DST : 86.38 km
TPS : 4h37
MOY : 18.73 km/h
MAX : 35.16 km/h
TOT : 1298.1 km
Nuit difficile : le vent s’est sévèrement levé vers 3h du matin et n’a pas cessé. Au réveil petit tour dans les sanitaires : non le chargeur n’est pas miraculeusement revenu ;-( et mon petit mot laissé hier « rendez-nous notre chargeur on en a vraiment besoin » a disparu : vent ou vandale, on ne saura jamais !
On plie en discutant avec nos voisins anglais qui ont eux aussi un tandem et qui passent quelques jours dans le coin... mais avec la voiture et la caravane en plus du vélo !
La matinée est assez inintéressante : la piste suit l’autoroute qui va à Breda, bof. On a certes le vent dans le dos mais toujours l’épisode du chargeur dans le tête, ça gâche un peu le moment.
Déjeuner sous un abri bus assez atypique tout en rondeurs et on repart bien vite car le vent nous refroidit bien. On arrive dans Breda en milieu d’après-midi et on se paume totalement. 0 indications hormis les autoroutes et les classiques « piscine, bibliothèque... » On fait des boucles et on s’en sort finalement à la boussole mais on a « perdu » beaucoup de temps. Même si on n’a rien qui nous presse, ce n’est jamais agréable de passer du temps à chercher son chemin surtout lorsqu’on enchaîne des voies pas spécialement passionnantes : autant se paumée en plein centre qu’en périphérie.
On s’arrête pour acheter de l’huile pour les chaînes du tandem car elles n’ont pas apprécié la tempête salée dans la dune de l’autre jour et on voit qu’elles rouillent. Il est temps de faire quelque chose.

On sort de Breda et fait quelques km à la recherche d’un camping car l’après-midi est déjà bien avancée. On en trouve un premier : en guise d’accueil un interphone, au bout on nous dit « on ne prend pas les gens qui ne restent qu’une nuit » sympa !
Le second est super... mais 22.50 euros la nuit, non merci. Comme on en a d’autres sur la carte on fait encore quelques kilomètres et tombe sur un camping très bien : 11.20 la nuit, parfait !
On avait prévu une petite étape aujourd’hui A vue de carte ça devait faire une grosse soixantaine de kilomètres, on en a fait 86 ! ca devient une habitude. LN est morte, le vent (pas toujours dans notre sens aujourd’hui) nous a bien fatigués. Un petit thé chaud est apprécié. LN lit, moi... Diner et une fois de plus dodo rapidement.



Jeudi 23 août 2007 : 0 km


Les petits lapins du camping Pluie... partie de poker Ce matin après le réveil à 7h et alors qu’on commence à plier, il se met à pleuvoir. On attend un peu sous la tente, ça ne passe pas. Ca empire même. Vers 10h30 on commence à envisager de rester la journée ici, rien ne sert de se tremper si c’est pour chercher un camping dans 15 km. On ressort matelas et duvets pour se réchauffer. A 11h30 la pluie s’arrête. On en profite et on replie tout en vitesse pour partir avant midi pour ne pas payer une 2eme journée de camping. Au moment où on va plier la tente, il se remet à pleuvoir violemment. On laisse tomber et on ressort tout définitivement. LN retourne à la réception pour prendre une nuit de plus. On joue au cartes, la bataille nous gave rapidement, on prend alors des coquillettes pour se faire des jetons et se faire un poker !
Ce n’est qu’en milieu d’après-midi que la pluie cesse. Ca reste un moment couvert puis finit par s’éclaircir en fin de journée. On en profite pour prendre l’air et se balader à pied. On est à 2 km d’un petit bled. On marche, on enchaîne les km le long d’une route rectiligne, pas de bled en vue ! On continue jusqu’au virage suivant... il apparaît enfin. On visite tranquille et fait du repérage pour le trajet de demain qui doit passer par là. On tombe sur une petite superette, on se dit qu’on va en profiter pour acheter quelques fruits pour le dessert de ce soir. On se prend finalement un diner complet et quelques trucs en plus. Le retour est un peu long et la carte nous confirmera qu’on a fait environ 10-12 km au lieu des 4 prévus.
On a la dalle et dine donc de crudités fraîches, de fromage de chèvre, de bananes et enfin de nouveau du thé vert à le menthe introuvable depuis qu’on a quitté la France. Là c’est des dosettes pour cafetière senseo mais ça nous va très bien. On ne pensait pas être aussi accrocs : on revit !
Demain on espère partir tôt si le temps nous le permet.

Des paons, étonnant Des paons, étonnant Des paons se baladent à côté de la tente, c’est marrant et atypique, ça change des petits lapins qui sont également bien présents dans ce camping.
Avant d'aller se coucher, on discute 15 minutes avec nos voisins de l’est des Pays-Bas, on leur parle un peu de Paris, c’est sympa.