Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Paris à Den Helder (Pays-Bas) en tandem


Dimanche 12 août 2007 : Brugge -> Veere


COMPTEUR
DST : 78.89 km
TPS : 4h22
MOY : 18.08 km/h
MAX : 30.76 km/h
TOT : 622.8 km
Moulin à Brugge Dame, à la frontière hollandaise Réveil 7h, dur pour LN. Comme d’hab on prend le temps et 2h après on est prêts à partir. On commence à être rodés et à optimiser un peu le rangement / pliage. D’ailleurs j’ai fait une petite analyse (et après promis je ne vous saoule plus avec ces histoires de 2h avant de partir) de la répartition du temps entre le réveil et le départ. En fait il nous faut une heure pour émerger, prendre le petit déj et faire un brin de toilette. Le rythme est très cool même si on ne perd que peu de temps. Le petit dej est long car on a besoin de manger une bonne quantité. Ensuite il faut environ 1 petite heure pour tout plier, ranger dans les sacs, mettre dans la remorque... Là on ne perd que très peu de temps et on enchaîne assez rapidement mais il y a quand même pas mal d’opération à faire et le temps de tout fermer l’heure s’est écoulée.

Bref, aujourd’hui comme depuis un moment : direction le Nord-Est pour prendre le Ferry à Breskens. Avant ça on sort de la Belgique sans s’en rendre compte (aucune indication ou quelconque marquage) et sans avoir trouvé de boîte aux lettres pour poster nos cartes déjà timbrées. Après une très très dure réflexion on revient sur nos pas pour la première fois depuis qu’on fait de la rando à vélo (hors erreurs de route). Bilan : 8 km de plus en 20 minutes (on a bien tracé) et pas trop de remords.

Barge manuelle pour traverser à pied ou en vélo Sluis, première ville après la frontière Piste cyclable en site propre, au travers la campagne, reposant !

On poursuit et on rejoint la mer à Cadzand-Bad. On met les pieds dans le sable et on savoure, il n’y a pas à dire, on entretient tous les deux une relation étroite avec la mer. On revient au vélo pour y trouver deux belges qui regardent notre chariote. On engage la conversation et discute un bon quart d’heure. Ils nous donnent aussi la météo : ça doit rester moyen jusqu’à mardi et se gâter ensuite les 2 jours suivants.
On poursuit notre route jusqu’à Breskens pour prendre le ferry direction la Zélande et son delta. C’est assez mal indiqué, on tourne dans toute la ville sans indications. On va au plus logique (rejoindre le port) mais en fait l’embarcadère du ferry est à l’autre bout (à l’ouest de la ville). C’est assez étrange, on traverse une fête avec des manèges et de la musique qui cogne à fond les speakers... alors qu’il est 13h !
On finit par trouver notre ferry, nos 2 belges de tout à l’heure ainsi que 2 autres tandems aperçus hier au camping à Brugge. Un super Cannondale qui doit coûter un rein ou deux et un vieux tandem hollandais qui a l’air de tenir le choc. La montée sur le ferry est super bien faîte et adaptée aux vélos, c’est royal. Une fois de plus on constate que le bateau est le moyen de transport le plus adapté au vélo et encore plus au tandem (aucun problème de longueur ou de largeur comme dans les trains par exemple).
La traversée est rapide et peu chère (6.25 euros), on a à peine le temps de se faire une collation car avec tout ça il est 14h et on a la méga dalle !

La plage de Cadzand-Bad, un petit côté Océan Atlantique en hiver :-) Super tandem Cannondale On quitte Breskens

On enchaîne quelques km pour trouver un coin accueillant pour déjeuner mais on arrive très vite sur MiddleBurg... on se perd bien comme il faut, c’est assez mal indiqué. Nos panneaux LF1 se font rares et le gros problème de ce balisage c’est qu’il n’y a jamais d’indications « vers la LF1 », du coup si vous loupez un changement de direction (et les panneaux sont petits et parfois un peu cachés), c’est fini il faudra vous débrouiller pour retrouver votre chemin.
On finit par s’y retrouver en photographiant un plan de la ville et en s’en servant ensuite comme pseudo GPS via l’écran de l’appareil numérique !
Lorsqu’on trouve enfin un coin pour déjeuner il est 15h30 passée. On mange rapidement et on repart juste après. La encore la LF1 part où ce n’est pas prévu par note guide et on se retrouve à Veere. En fait (on le verra plus tard dans une librairie qui dispose du même guide que nous mais en néerlandais et mis à jour alors que la version française a été abandonnée il y a plusieurs années, la LF1 a bien changé de routes par endroit... logique qu’on ait du mal à s’y retrouver).
Le détour par Veere est néanmoins appréciable car c’est une très chouette petite ville. On poursuit un peu en quête d’un camping (le bivouac est difficilement envisageable depuis qu’on a quitté la France : tout d’abord les mœurs ont l’air un peu différentes ici et surtout la densité de population et le style de paysages : plat avec des champs à découvert se prêtent peu à l’installation de la tente).
Il fait très gris et on se dit qu’à ce rythme dans 1h il pleuvra. On préfère être au sec avant. On teste donc un « mini-camping », genre de camping à la ferme (mais sans forcément de ferme). Une vingtaine d’emplacements, beaucoup de place et un tarif assez proche de ce qu’on paye d’habitude (15.80 euros la nuit). C’est calme et appréciable après l’entassement de Brugge. On se prend un petit thé car on a été un peu court en eau aujourd’hui. Ce n’est pas évident de ravitailler. Les cimetières sont peu indiqués et très bien planqués dans des espaces verts et forestiers. Rien à voir avec la France où dans les petits bleds, il suffit de repérer le sommet d’une église pour avoir le cimetière et son robinet salvateur au pied.
Il y a bien sûr la possibilité d’aller demander chez n’importe qui mais c’est toujours un peu délicat comme situation à notre goût.
On se prend une bonne douche chaude et quand on ressort : grand soleil ! En l’espace d’un quart d’heure le temps à totalement changé !!! On sort le paréo et se prélasse au soleil. LN lit, moi j’écris...
On se fait exactement le même diner que le déjeuner : sachet de pâtes avec sauce parmesan + dés de jambon cru... mais on le choisit donc c’est sympa :)
On se pieute, sereins et repus, le camping est super calme, on est bien...

Veere, petite ville sympa Encore un moulin Mini-camping... beaucoup d'espace...