Page précédente Page suivante Retour à la page d'accueil cyclotourisme

De Paris à Den Helder (Pays-Bas) en tandem


Lundi 13 août 2007 : Veere -> Brielle


COMPTEUR
DST : 86.00 km
TPS : 4h25
MOY : 19.47 km/h
MAX : 46.39 km/h
TOT : 708.8 km
Sortie de Veere, petites maisons bien typiques La lumière est sympa Ce matin il fait un super beau temps, soleil plein pot, peu de nuages, la journée s’annonce bien. On fait quelques kilomètres et on aperçoit très vite le premier des 3 éléments qui nous ont incités à faire ce voyage : une digue de protection anti raz de marée... qui laisse passer l’eau via des grandes portes en acier qui peuvent s’abaisser en cas d’avis de tempête. Cela permet de conserver la « mer » qui se trouve derrière intacte, avec le rythme des marées, seule solution pour préserver la flore et surtout la faune marine (important pour la pèche). C’est l’un des points clé du plan Delta qui vise à la protection des côtes suites aux dernières grandes inondations de 1953 : surélever les digues, faire des grandes protections mobiles pour bloquer les estuaires entre les presqu’iles de la « Zélande » afin de diminuer les kilomètres de côtes qu’il fallait protéger derrière.
C’est superbe. Le paysage autour est à tomber, dunes, mer des 2 côtés et toujours des « autoroutes » cyclables... rien que pour nous à 9h00 du matin.

Digue à portes mobiles Digue à portes mobiles Digue à portes mobiles

Les pierres des digues sont engluées dans du bitume pour éviter qu'elles ne bougent Autoroute cyclable...

On enchaîne les kilomètres très tranquillement, en s’arrêtant fréquemment pour faire des photos, c’est superbe (ah je l’ai déjà écrit, mince), surtout avec ce soleil.
On poursuit et commence une longue période de zigzag, à pester contre les indications foireuses, la carte encore pire (pas à jour). On fait des km dans tous les sens, sans trop comprendre où on essaye de nous emmener ni où on va réellement !
Parfois c’est cool : digues et paysages superbes ; parfois moins drôle : retour presque sur nos pas, vent dans le nez ! Au passage, globalement on a eu tout le temps le vent avec nous aujourd’hui, c’est à noter.
On déjeune sur un banc à l’ombre et je sors le chargeur solaire : premier grand test de recharge de la batterie de l’appareil photo numérique. Je met le tout sur le dos de la remorque et c’est reparti.

Au milieu d'un polder une petite tour pour prendre de la hauteur et voir plus loin que la digue suivante Essai du chargeur solaire

On enchaîne les km toujours en zigzag et on finit avec plus de 85 km à Brielle. C’est le dernier camping avant un moment. On continuerait bien un peu mais il est 16h15 et on a quand même ces 85 km dans les pattes, il est plus raisonnable de garder pour demain le 2ème point fort de notre voyage...
Camping immense mais bien fait. 17.30 euros la nuit. On fait sécher la tente qui a morflé aujourd’hui car un crochet du double toit s’est pris dans la roue de la remorque. Une petite déchirure à un point d’accroche (pas en haut donc pas de risque pour l’étanchéité) et pété un crochet. Par chance j’ai un petit crochet qui va pouvoir faire l’affaire pour réparer.
Le système de douche du camping est high tech avec un badge magnétique pour déclencher l’eau chaude et un décompte du nombre d’utilisations. On a droit à 999 fois de l’eau chaude (3/4 minutes à chaque fois), ça devrait aller. C’est la première fois que je vois un switch et du câblage réseau dans des sanitaires !!! Je commence très vite à imaginer le système de gestion derrière avec statistiques en temps réel sur le nombre moyen de douches par personne, les heures d’occupation et du coup affiner le nombre de douches disponibles chaque jour afin d’en verrouiller une partie certains jours en cas de faible affluence pour ne pas avoir à les nettoyer à chaque fois. Esprit d’informaticien quand tu nous tient :)
Au diner des spaghettis, sauce tomate (toujours déshydratée) avec du parmesan. Miam mais presqu’un peu léger. On est toujours un peu entre 2 avec les paquets de 500 grammes de spaghettis : en 2 fois ça fait un peu énorme et en 3 fois c’est un peu léger.
Comme il n’est pas trop tard, on s’offre 15 minutes :-) de lecture, LN son Chattam et moi les blablas du guide de la LF1. 21h extinction des feux ! Demain réveil 6h45.